Le suivi des débits en rivières

réalisé par le Parc du Luberon

Dans le Luberon, les épisodes de sécheresse sont de plus en plus longs et fréquents et les besoins en eau plus importants, malgré l’adaptation des usages et des espèces. Mieux connaître le fonctionnement hydrologique de nos rivières et en suivre l’état et les évolutions est nécessaire pour gérer et adapter au mieux nos prélèvements.

Suivi des étiages dans la rivière Aiguebrun (photo PNRL-Mona Espanel)
Suivi des étiages dans la rivière Aiguebrun
(photo PNRL-Mona Espanel)

Des rivières déficitaires en eau

Les rivières du Luberon ont un fonctionnement méditerranéen aux écoulements très marqués. Des crues torrentielles possibles lors des épisodes pluvieux intenses suivent de longues périodes de faibles débits, voire des assecs ne laissant que certains trous d’eau en été.

Un déséquilibre entre les ressources présentes et les besoins grandissants (croissance de la population, besoins agricoles, besoin pour la biodiversité locale) est confirmé.

Trois bassins versants du territoire du Luberon sont aujourd’hui classés « déficitaires » : Le Calavon/Coulon, Le Largue et le Lauzon, c’est-à-dire qu’à certaine période de l’année, les besoins en eau sont supérieurs à la disponibilité de la ressource. Les petits bassins versants du sud Luberon sont classés en « équilibre fragile ».

Cet état implique un engagement de tous les acteurs vers un retour à l’équilibre. Des outils tel que le SAGE du Calavon-Coulon ou le Plan de gestion de la ressource en eau du Largue ont été mis en place.

Les mesures de débits en rivières : pourquoi, comment ?

L’une des missions du Parc du Luberon est d’améliorer la connaissance sur les milieux. Ainsi, depuis plusieurs années, des agents enfilent leurs bottes pour suivre les débits dans les cours d’eau.

Trois cours d’eau sont suivis dans leur ensemble à intervalle régulier tout au long de l’année : le Calavon-Coulon, le Largue et l’AigueBrun. Les mesures sont intensifiées en période sensible d’étiage (basses-eaux, généralement d’avril à octobre), en alternance avec les services de l’État (SPC Grand Delta, DDT04) et Conseil départemental 84.

Carte des bassins avec les points de mesure des débits de rivière

Sur un même cours d’eau, il y a plusieurs points d’observation et de mesures des débits au courantomètre se situant sur des zones stratégiques d’arrivées de sources ou de disparition du flux.

  • Suivi au courantomètre
    Suivi au courantomètre
    (photo PNRL-Mona Espanel)
  • Échelle limnimétrique pour suivre les étiages dans le temps (photo PNRL-Magali Jameux)
    Échelle limnimétrique pour suivre les étiages dans le temps
    (photo PNRL-Magali Jameux)

Les objectifs de ce suivi, dont toutes les données sont centralisées et disponibles sur le portail SIT, sont donc multiples :

  • mieux connaître le fonctionnement de nos cours d’eau ;
  • évaluer les tendances d’évolution des débits ;
  • concilier au mieux les usages avec la préservation de l’eau et des milieux aquatiques riches d’une grande biodiversité ;
  • contribuer à la prise de décision des services de l’État de déclencher ou non des arrêtés sécheresse.

— Plusieurs niveaux d’alerte

Les différents niveaux d’alerte impliquent des niveaux de restriction des usages plus ou moins restrictifs, selon la situation :

  • Vigilance
  • Alerte
  • Alerte Renforcée
  • Crise

— Économisons l’eau : chaque goutte, chaque geste compte !

Vous êtes un particulier, un hébergeur touristique, une collectivité ? Avec le projet « Économisons l’eau, chaque goutte compte ! », le Parc du Luberon vous propose des conseils pour mieux gérer votre consommation d’eau.

L’objectif à l’échelle du territoire ? Maintenir durablement l’équilibre entre la ressource en eau, les besoins des usagers et la préservation des milieux aquatiques.

L'ESSENTIEL

> 42 points de suivis et d’observations sur 3 cours d’eau depuis 2004.
> Concilier au mieux les usages avec l’état des ressources en concertation avec les services de l’État.
> 4 niveaux d’alerte et de restrictions d’usages en fonction de l’état de sécheresse, pour maintenir l’équilibre entre satisfaction des usages et préservation des milieux.

CONTACTEZ-NOUS

Pôle Biodiversité, Géologie, Ressources naturelles
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Le Largue (David Tatin)

— Vous aimerez aussi…

2022-07-27T10:54:53+01:00

Coups de coeur

Librairie

Téléchargements

Retrouvez dans ces pages tous les documents, études, rapports, comptes rendus de réunion, que nous mettons à votre disposition.

Délibérations
Rapports annuels
Dernières publications
Courrier scientifique
Natura 2000
SAGE du Calavon-Coulon
CTE Luberon-Lure

Inscrivez-vous à nos lettres d’information

Contactez-nous

    * Champs obligatoires

    Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l''informatique et aux libertés, vous avez droit d''exercer un pouvoir d''accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire au responsable du site.

    X