RÉSERVE DE BIOSPHÈRE LUBERON-LURE
L’HOMME ET LA BIOSPHÈRE

Le Luberon appartient depuis 1997 au réseau international des réserves de biosphère de l’Unesco, qui sont des lieux d’expérimentation des relations durables entre l’Homme et la nature. En 2010, le territoire a été étendu au-delà du périmètre du Parc naturel régional du Luberon, aux communes du versant sud de la montagne de Lure : ainsi est née la réserve de biosphère Luberon-Lure. Elle comprend le territoire du Parc naturel régional du Luberon ainsi que les communes des cantons de Banon et Saint-Etienne-les Orgues, représentées par leurs intercommunalités, plus le lit de la Durance en rive gauche, espace géré par le Syndicat mixte d’aménagement de la vallée de la Durance (SMAVD).

  • la Montagne de Lure (photo PNRL - Stéphane Legal)

Luberon-Lure, parcelle de biosphère

En 1997, le Parc naturel régional du Luberon est intégré au réseau des réserves de biosphère de l'Unesco. Le territoire est étendu en 2010 à la montagne de Lure pour devenir la Réserve de biosphère Luberon-Lure

Photo du bandeau : Vue sur la montagne de Lure © PNRL-Eric Garnier

— Consultez toutes les thématiques