ACTUALITÉ
DU PARC

— Retrouvez les dernières actualités du Parc naturel régional du Luberon

Depuis le sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992, la préservation de la biodiversité est considérée comme un des enjeux essentiels du développement durable. L’adoption de la Convention sur la diversité biologique (CDB) au cours de ce sommet engage les pays signataires à protéger et restaurer la diversité du vivant. Au-delà des raisons éthiques, la biodiversité est essentielle aux sociétés humaines qui en sont entièrement dépendantes à travers les services écosystémiques.

  • Bandeau Maison de la Biodiversité de Manosque photo PNRL-Nathalie Teil

La Maison de la biodiversité à Manosque

Dans les Alpes de Haute-Provence, sur le domaine de la Thomassine dans les collines de Manosque, le Parc naturel régional du Luberon a imaginé dès en 1997 une maison de la biodiversité. Celle-ci valorise l'extraordinaire diversité des plantes cultivées et domestiquées par l'homme. Ce lieu de mémoire paysanne rassemble une importante collection d’arbres fruitiers adaptés au territoire et rappelle ainsi, selon un parcours original et pédagogique, le lien intime entre l’homme et la nature.

Concours photo “4 saisons de paysage et de biodiversité”

Vous habitez le Luberon et vous l’aimez ? Alors participez au concours photo "4 saisons de paysage et de biodiversité" du 1er février au 15 novembre 2017.

  • Matériel pour économiser l’eau © PNRL-Marjorie Grimaldi

Économisons l’eau

Vous êtes un particulier, un hébergeur touristique, une collectivité ? Avec le projet "Économisons l'eau, chaque goutte compte !", le Parc du Luberon vous propose des conseils pour mieux gérer votre consommation d’eau. L’objectif à l’échelle du territoire ? Maintenir durablement l’équilibre entre la ressource en eau, les besoins des usagers et la préservation des milieux aquatiques.

  • Randonneur dans la forêt de Pélissier (photo David Tatin)

Pendant l’été, je suis prudent en forêt !

Du 1er juillet au 15 septembre, quand le risque de feux de forêt est plus élevé, l’accès aux massifs forestiers du Luberon peut être dangereux. Les conditions d'accès sont réglementées par arrêtés préfectoraux