Le projet alimentaire territorial

PAT du Luberon

Depuis 2009, le Parc naturel régional du Luberon mène une politique volontariste pour développer les circuits courts et de proximité, en accompagnant la création de marchés paysans et de magasins de producteurs, en introduisant des produits locaux bio dans les cantines…
En 2017, son action a été labélisée Projet alimentaire territorial (PAT Luberon) par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.
Ce projet territorial tire sa dynamique d’un partenariat large et divers : collectivités locales, GR CIVAM PACA, réseau Bio de Provence, Agribio, Chambres d’agriculture, CPIE, SAFER, Terre de liens, associations (Au Maquis, Le Village, Léo Lagrange, etc.).

Céréales anciennes © PNRL
Céréales anciennes
© PNRL

Un programme en 6 grands axes, de la terre au territoire

Depuis 1981 et la mise en place du premier marché paysan, le Parc naturel régional du Luberon et les acteurs du territoire se sont engagés dans de nombreuses actions pour une alimentation saine et de proximité.

Avec le PAT Luberon, cette volonté collective pour une alimentation locale, de saison, bio et pour tous, se traduit par un programme en 6 grands axes : de la terre au territoire.

Cette stratégie s’est structurée au fil du temps avec quelques actions-phares :

  • Développement de ZAP (zone agricole protégée, plus de 9 000 ha réalisés ou en cours)
  • Création d’une filière paysanne de pain bio
  • 9 magasins de producteurs offrant des produits en direct de leur ferme
  • Opération « De la ferme à ta cantine« , qui rassemble aujourd’hui plus de 30 communes
  • Une classe découverte « De la fourche à la fourchette« 
  • Des restaurants valorisant des produits locaux avec la marque Valeurs Parcs

fleur 6 axes PAT Luberon

Le PAT Luberon, saison 2

Aujourd’hui, le PAT veut prendre une autre dimension, changer d’échelle pour engager un maximum d’acteurs et de mangeurs.

C’est pour cela que :

  • Un diagnostic sur la capacité nourricière du territoire a été réalisé en partenariat avec la Fédération des parcs naturels régionaux et l’association BASIC.
    Il a été présenté lors d’un wébinaire en novembre 2020 : « Luberon, montagne de santé ! Quel potentiel nourricier aujourd’hui et demain ? » Télécharger la présentation au format PDF
  • Une formation au PAT est proposé aux collectivités à partir de janvier 2021 Télécharger le programme au format PDF
  • Une formation est proposée aux cantiniers en février 2021, en partenariat avec Un Plus Bio
  • Des ateliers de réflexion et de débat sont organisés en janvier et mars 2021, avec des témoins d’autres régions porteurs d’actions innovantes.

— Notre alimentation, notre enjeu

Produire et manger, c’est l’affaire de tous !

Ces dernières décennies, les dérives du système agro-industriel ont amené de nombreux citoyens, agriculteurs, acteurs économiques et élus à s’interroger sur notre modèle agricole et alimentaire. Les difficultés économiques des producteurs, les problèmes environnementaux et sanitaires, l’augmentation des maladies liées à une mauvaise alimentation sont autant de raison de se réapproprier notre alimentation. Cela concerne chacun d’entre nous, à l’échelle de nos territoires.

L’alimentation, un projet de territoire !

À l’échelle du Parc naturel régional du Luberon, des solutions concrètes pour une transition agricole et alimentaire sont mises en place depuis quelques années.
Favoriser l’installation des producteurs, protéger les variétés anciennes, soutenir les filières locales et de qualité, sensibiliser les scolaires à une alimentation saine, approvisionner les cantines en produits locaux, etc. Sur notre territoire, le Projet alimentaire territorial donne un cap et un cadre au territoire pour une alimentation locale, saine et accessible à tous.

— Le Luberon, une montagne de santé !

De nombreuses études ont confirmé que l’alimentation méditerranéenne est très bénéfique pour la santé. Bonne nouvelle : tout ce qui la compose, fruits, légumes, céréales, huile d’olive, fruits secs et laitages, plantes aromatiques et vin, peut se trouver localement ici en Luberon.

LE TERRITOIRE S'EST ENGAGÉ

> 1981 : 1er marché paysan à Coustellet.
> 1997 : création de la Maison de la biodiversité à Manosque, devenue La Thomassine-Vergers et jardins conservatoires
> 2009 : nouvelle charte du Parc intégrant le développement des circuits courts, la création du réseau « De la ferme à ta cantine » comprenant 30 communes aujourd’hui, le développement de filières locales (pain au blé Meunier d’Apt, pomme de terre de Pertuis).
> 2011 : politique de maintien des terres agricoles avec le « Réseau foncier agricole », les PLU et les SCOT.
> 2017 : labélisation « projet alimentaire territorial Luberon ».

CONTACTEZ-NOUS

Pôle Agriculture et Tourisme durables, Économie responsable
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Vignes et coquelicots depuis les environs de Lioux (route de Murs) © David Tatin

— Vous aimerez aussi…

2020-12-30T15:49:06+01:00

Coups de coeur

Librairie

Téléchargements

Retrouvez dans ces pages tous les documents, études, rapports, comptes rendus de réunion, que nous mettons à votre disposition.

Délibérations
Rapports annuels
Dernières publications
Natura 2000
SAGE du Calavon-Coulon
Forum agricole et alimentaire
Rencontres tourisme durable
Forum des pros Valeurs Parc
CTE Luberon-Lure

Inscrivez-vous à nos lettres d’information

Contactez-nous

    * Champs obligatoires

    Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l''informatique et aux libertés, vous avez droit d''exercer un pouvoir d''accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire au responsable du site.

    X