>>La carrière et le four à chaux de Robion

La carrière et le four à chaux de Robion

Pour fabriquer de la chaux, il faut du calcaire que l’on fait cuire dans un four. Robion nous offre un imposant four à chaux bâti au sein de la carrière de calcaire.

Et tout cela se trouve dans le théâtre de verdure de Robion adossé au pied du massif du Petit Luberon.

Commune : Robion (84)
Nature du site :
-Ancien site d’exploitation
Parking
  • robion_four_chaux_c_pnrl_stephane_legal

La chaux résulte de la cuisson du calcaire entre 900 et 1100° et ses usages sont multiples, dans le bâtiment bien sûr, mais aussi dans l’agriculture, la papeterie, le traitement des eaux et de nos jours la sidérurgie.

Avant l’industrialisation, vers 1850, chaque village possédait son four à chaux, souvent assez rudimentaire, creusé directement dans le sol. Celui de Robion n’est pas de ce type. Flanqué contre le rocher, le four à chaux est de forme trapézoïdale, construit avec des moellons de pierre calcaire équarries, disposées en assises irrégulières. On distingue deux couleurs de pierres délimitant les deux niveaux du four (celles de niveau inférieur sont noircies).

Dans tous les cas, les fours à chaux ont deux ouvertures, une basse pour introduire le combustible (charbon, bois) appelé « gueule » et une haute pour charger les pierres calcaires, appelé « gueulard ». Le gueulard de ce four est aujourd’hui bouché, matérialisé par un muret circulaire sur le toit du four.

Le four fut allumé pour la première fois en avril 1860 pour la production de la chaux, «installé par Eugène Boulot de Viviers (Ardèche), autorisé par un arrêté préfectoral du 23 novembre 1859 à établir un four à chaux,   chauffé au coke et à la houille, au pied de la montagne ». L’exploitation a cessé aux alentours de 1900. Le four a été restauré en 1997, par le PNRL.

A proximité,  se trouve aussi l’escalier assez vertigineux permettant de monter à la source de l’Escanson qui sort à la faveur d’une faille dans le rocher.  Cette source a servi à alimenter le village en eau, et était captée dans une citerne qui sert maintenant de vestiaire pour le théâtre de verdure. C’est cette citerne qui alimentait la fontaine entourée de platanes, sur la place face à la mairie, dite « la pompe ».

À côté de ce théâtre part la draille de Robion, et les sentiers “nature” et “botanique”.

— Pour voir le four à chaux et l’ancienne carrière

Au village de Robion, stationner en haut de l’avenue du Luberon, près du théâtre de verdure.

Calculer l’itinéraire

PLUS D'INFOS

DÉCOUVREZ À VÉLO !

Préparez vos balades et randonnées avec
www.cheminsdesparcs.fr

CONTACTEZ-NOUS

Service Géologie
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Ancienne carrière de calcaire à Robion et escalier vers source de l’Escanson © PNRL – Stéphane Legal

— Vous aimerez aussi…

2017-11-28T16:32:04+00:00

Coups de coeur

Librairie

Téléchargements

Retrouvez dans ces pages tous les documents, études, rapports, comptes rendus de réunion, que nous mettons à votre disposition.

Délibérations
Rapports annuels
Dernières publications
Natura 2000
SAGE du Calavon-Coulon
Forum agricole et alimentaire
Rencontres tourisme durable
Forum des pros Valeurs Parc

Inscrivez-vous à nos lettres d’information

Une autre vie s’invente ici

Contactez-nous

* Champs obligatoires

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l''informatique et aux libertés, vous avez droit d''exercer un pouvoir d''accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire au responsable du site.

X