Étude du gisement fossilifère de Murs

Un site paléontologique riche et prometteur

Des fouilles historiques conduites dans les années 1920 puis en 1938 sur la commune de Murs avaient livré des fossiles de mammifères à la préservation exceptionnelle. Depuis 2017, de nouvelles recherches ont permis de redécouvrir le site ancien : de nombreux nouveaux fossiles âgés de plus de 30 millions d’années ont ainsi pu être découverts.

Chantier de fouille à Murs, en 2017 (photo Stéphane Legal/PNRL)
Chantier de fouille à Murs, en 2017
(photo Stéphane Legal/PNRL)

Des fouilles, des découvertes et des études

Depuis 2017, une équipe de fouille provenant du Muséum d’Histoire naturelle de Bâle, du Jurassica Museum à Porrentruy et de l’Université de Fribourg intervient à Murs en collaboration avec le Parc. Ce travail est soutenu par la commune et les propriétaires des sites fouillés. Les fossiles extraits précautionneusement sont préparés par l’équipe du Jurassica Museum et étudiés par les spécialistes. Au terme de leur études, les spécimens sont conservés dans les collections de paléontologie de la Maison du Parc, à Apt.

Le chantier de fouilles

De 2017 à 2019, deux sites ont fait l’objet de fouilles. Les niveaux recherché ont été atteint par l’intervention d’une pelle mécanique, le reste a été réalisé à la main ! Le principe est de rechercher dans des niveaux gréseux, des éléments osseux, des dents, des fragments de carapaces… Les fossiles sont fragiles et peuvent se casser très facilement. Leur extraction nécessite une consolidation et pour certains un enrobage dans une coque de plâtre qui sera ouverte en laboratoire plus tard.

Chantier de fouilles à Murs (Vaucluse).
Ouverture du chantier et techniques de fouilles.

La préparation

Les fossiles sont préparés en Suisse, par l’équipe du Jurassica Museum. Il s’agit de consolider tous les éléments et de les séparer de leur gangue rocheuse. Le procédé est délicat et nécessite patience et précision, ainsi qu’un outillage bien adapté.

  • Laboratoire de préparation des fossiles du Jurassica Museum
    Laboratoire de préparation des fossiles du Jurassica Museum
    (photo PNRL/Stéphane Legal)
  • Début du dégagement d'un fossile de sa gangue de grès
    Début du dégagement d'un fossile de sa gangue de grès
    (photo PNRL/Stéphane Legal)
  • Dégagement d'un crâne fossile de mammifère de Murs
    Dégagement d'un crâne fossile de mammifère de Murs
    (photo Loïc Costeur)
  • Crâne fossile de mammifère en cours de dégagement
    Crâne fossile de mammifère en cours de dégagement
    (photo Loïc Costeur)
  • Crâne fossile de mammifère de Murs
    Crâne fossile de mammifère de Murs
    (photo Loïc Costeur)

Les études en cours

Les spécimens, quand ils présentent des caractéristiques visibles, sont identifiés au rang de la famille, du genre et de l’espèce pour certains.

Ce travail de spécialiste permet de dresser une liste d’une partie des animaux qui vivaient à Murs, il y a environ 30 millions d’années, à l’Oligocène.

Des études plus poussées, à l’aide de scanner (CT-scan) par exemple, permettent de reconstituer certains fossiles en 3 dimensions et de connaître certains aspects anatomiques invisibles à l’œil nu.

Après étude, les spécimens rejoignent les collections de paléontologie à la Maison du Parc du Luberon, à Apt.

  • Le crâne de Lophiomeryx pret à passer au CT-Scan, à Bâle
    (photo PNRL/Stéphane Legal)
  • Lancement de du scanner du crâne de Lophiomeryx
    Lancement de du scanner du crâne de Lophiomeryx
    (photo PNRL/Stéphane Legal)
  • Etude d'un crâne de mammifère après scan 3D
    Etude d'un crâne de mammifère après scan 3D
    (photo PNRL/Stéphane Legal)

Un site connu depuis le début du XXe siècle.

Le site oligocène de Murs est surtout connu des paléontologues pour avoir livré des fossiles extrêmement bien préservés d’une nouvelle espèce de petit périssodactyle (le groupe des chevaux, rhinocéros et tapirs), Plagiolophus huerzeleri, dont Murs est le gisement de référence.
Le nom de cette espèce raconte déjà l’histoire centenaire de ce site puisqu’elle est dédiée au paléontologue suisse Johannes Hürzeler, responsable de la collection de paléontologie du Musée d’histoire naturelle de Bâle dans les années 1950-1960.
J. Hürzeler a lui-même fouillé à Murs à la fin des années 1930 sur demande de son mentor de l’époque, Hans Georg Stehlin. Ce dernier avait constitué une collection d’ossements fossiles de Murs, gisement qu’il connaissait depuis 1914, grâce aux fouilles du cantonnier du village Edouard Flaud dans son propre jardin dans les années 1920. De très beaux spécimens stockés au Musée d’histoire naturelle de Bâle attendaient donc les paléontologues depuis les années 1920 et étaient même inconnus des agents du Parc naturel régional du Luberon, n’ayant été que très peu mentionnés dans la littérature.

— Pour venir à Murs

L'ESSENTIEL

– un gisement à mammifères fossiles exceptionnel par sa richesse

– une coopération étroite avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Bâle et le Jurassica Museum de Porrentruy

– des fossiles conservés à la Maison du Parc du Luberon

PLUS D'INFOS

CONTACTEZ-NOUS

Service Géologie
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Fouilles sur le site de Murs © PNRL – Stéphane Legal

— Vous aimerez aussi…

2020-05-19T16:16:29+00:00

Coups de coeur

Librairie

Téléchargements

Retrouvez dans ces pages tous les documents, études, rapports, comptes rendus de réunion, que nous mettons à votre disposition.

Délibérations
Rapports annuels
Dernières publications
Natura 2000
SAGE du Calavon-Coulon
Forum agricole et alimentaire
Rencontres tourisme durable
Forum des pros Valeurs Parc

Inscrivez-vous à nos lettres d’information

Une autre vie s’invente ici

Contactez-nous

* Champs obligatoires

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l''informatique et aux libertés, vous avez droit d''exercer un pouvoir d''accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire au responsable du site.

X