Les marnes grises de l’Aptien

Une référence internationale

La région d’Apt est connue dans le monde entier par les géologues ! En 1840, Alcide d’Orbigny, illustre paléontologue, y décrit les marnes grises fossilifères, visibles entre Apt, Gargas et St-Saturnin-lès-Apt, comme référence d’un nouvel étage de l’échelle internationale des temps géologiques : l’Aptien. Depuis, de nombreuses études ont permis d’en savoir plus sur l’âge de ces terrains et l’histoire qu’ils permettent de raconter : la mer en Pays d’Apt il y a environ 120 millions d’années.


Historique

C’est en 1840, dans l’ouvrage « Paléontologie Française », tome 1 de la période crétacée, que d’Orbigny définit sommairement le terme d’ « Aptien » pour désigner les couches caractérisées par la faune d’ammonites pyriteuses des environs d’Apt.

« A propos des Couches supérieures de l’étage Néocomien […] tout […] me porte à rapprocher cet ensemble de celui des terrains néocomiens inférieurs, tout en le considérant comme devant constituer une époque bien tranchée. On pourrait peut-être séparer entièrement cette faune et donner aux couches qui les renferment un nom spécial. Je proposerai celui d’aptiennes, les environs d’Apt en étant le siège principal. […] ».
Alcide d’Orbigny, 1840

En 1850, d’Orbigny précise sa définition en donnant la liste complète des espèces et en particulier des ammonites que renferme cet étage.
En 1883, Frantz Leenhardt décrit pour la première fois, dans sa thèse “ Etude géologique de la région du Mont-Ventoux ”, la coupe de l’Aptien entre Apt et la colline du Fort, au sud du village de Gargas.

Coupe NNE-SSW de Leenhardt (1883). 1 : Urgonien. 2-3 : marnes jaunes bédouliennes. 4. marnes aptiennes types. 5-6 : marnes gréseuses. 7 : marnes sableuses et grès sableux. C? : marnes sableuses jaunes verdâtres (in Moullade et al. 2009)

En 1965, M. Moullade proposait dans le cadre du Colloque sur le Crétacé inferieur une révision de cette coupe historique.
Depuis, malheureusement, cette coupe a quasiment disparu, sous l’urbanisation, la création de la zone commerciale d’Apt-Garsgas et la création du plan d’eau.
En toute connaissance de cause, les affleurements les plus importants, à proximité du stratotype historique, sont les dépôts marneux qui affleurent autour du hameau de la Tuilière, dont une partie a été classé en ENS et qui font l’objet de ce plan de gestion pour leur protection, leur gestion et leur valorisation.

— Qu’est-ce qu’un stratotype ?

Apt est la localité-type de l’étage Aptien : c’est à Apt qu’a été décrit pour la première fois et créé cet étage. Les marnes grises de la région d’Apt utilisées par Alcide d’Orbigny en constitue le stratotype de l’Aptien, les terrains de référence sur le plan international. Les stratotypes ont permis de dresser de dresser l’échele internationale des temps géologiques.

Intérêt stratigraphique

L’étage Aptien a été subdivisé en 3 sous-étages.

En 1887, Wilfrid Kilian propose le terme de Gargasien pour caractériser les “marnes de Gargas”.

En 1888, Aristide Toucas crée le terme de Bédoulien à partir des calcaires de la Bédoule.

En 1947, M. Breistroffer crée le sous étage Clansayésien à partir de la localité de Clansayes (Drôme) pour définir la zone terminale de l’Aptien.

Des études récentes (Moullade, Tronchetti, Babinot, 2009) ont permis de montrer que la coupe historique était tronquée à la base et au sommet.

La coupe historique n’existe plus et elle était incomplète. Depuis quelques années, les recherches scientifiques se sont donc portées sur d’autres affleurements. A ce titre, ceux de La Tuilière, à Saint-Saturnin-lès-Apt, forment une série épaisse de plus de 120 m et peuvent permettre de reconstituer une coupe continue entre le Bédoulien et le Gargasien.

Intérêt paléontologique

Les marnes grises des environs d’Apt ont été proposées par Alcide d’Orbigny comme référence de l’étage Aptien pour leur riche contenu paléontologique.
Une trentaine d’espèces d’ammonites différentes ont été recensées sur les coupes de la Tuilière, les rostres de bélemnites sont très abondants dans certains niveaux ainsi que les gastéropodes et les lamellibranches (huîtres et plicatules). Ces marnes livrent aussi des coraux, des oursins, des brachiopodes et des dents de requins. Quatorze espèces de sélaciens ont été décrites dont deux espèces nouvelles. Les microfossiles (ostracodes et foraminifères) sont abondants et diversifiés et permettent d’affiner l’âge de ces niveaux.

L’ensemble du contenu paléontologique apporte également des informations sur le plan paléoécologique et paléogéographique.

Particularités des fossiles

Après un orage ou à la sortie de l’hiver, les affleurements de marnes grises laissent apparaître une multitude de fossiles de petite taille. Les affleurements marneux étant facilement érodables, les fossiles sont visibles à la surface des terrains, libres et peuvent être ramassés facilement. Fouilles et ramassages excessifs peuvent détériorer la valeur des affleurements.
Ces fossiles possèdent certains caractères particuliers qui les rendent encore plus recherchés : leur conservation qui peut être très bonne et leur pyritisation, notamment des ammonites.

Une autre caractéristique de cette faune fossile est la petite taille des organismes, particulièrement celles des ammonites. Certains auteurs ont pendant longtemps avancé l’hypothèse que le nanisme qui affectait les populations était d’ordre biologique, alors qu’en fait il pourrait s’agir simplement du mode de fossilisation et de conservation des tests. Les ammonites rencontrées ne seraient pas des individus entiers, mais correspondrait aux nuclei. Les dernières loges, plus facilement envahies par le sédiment, sont plus fragiles et resteraient compactées dans les marnes, puis détruites. Les ammonites du Bédoulien marno-calcaire ont des tailles normales.
Quant à la taille des autres fossiles contenus dans les marnes, il semblerait qu’elle soit normale, correspondante au milieu de vie de ces organismes, voisin des herbiers actuels, peu profonds.

L'ESSENTIEL

L’Aptien est un étage de l’échelle internationale des temps géologiques qui s’étend entre -125 et -113 millions d’années.

CONTACTEZ-NOUS

Service Géologie
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Marnes grises de la Tuilière © PNRL – Stéphane Legal

— Vous aimerez aussi…

2018-08-31T15:21:46+00:00

Coups de coeur

Librairie

Téléchargements

Retrouvez dans ces pages tous les documents, études, rapports, comptes rendus de réunion, que nous mettons à votre disposition.

Délibérations
Rapports annuels
Dernières publications
Natura 2000
SAGE du Calavon-Coulon
Forum agricole et alimentaire
Rencontres tourisme durable
Forum des pros Valeurs Parc

Inscrivez-vous à nos lettres d’information

Une autre vie s’invente ici

Contactez-nous

* Champs obligatoires

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l''informatique et aux libertés, vous avez droit d''exercer un pouvoir d''accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire au responsable du site.

X