- Parc naturel régional du Luberon - https://www.parcduluberon.fr -

Géosite de la Thomassine à Manosque

Mots clefs
  • Découverte [1]
  • Géologie [2]
  • Le Domaine de la Thomassine, c’est une bastide provençale, des jardins et des vergers conservatoires, un site hors du commun pour découvrir l’extraordinaire diversité des plantes cultivées par l’Homme.

    Commune : Manosque
    Nature du site : site culturel-musée, relief remarquable
    Durée de visite : 2h
    • Dépôt de travertin au domaine de la Thomassine (photo PNRL - Stéphane Legal)
      Dépôt de travertin au domaine de la Thomassine
      © PNRL - Stéphane Legal

    Le sous-sol de la Thomassine

    La Thomassine se trouve sur une stucture géologique particulière : l’anticlinal de Manosque. Un anticlinal est un pli en voûte des couches de terrains. Ici, ces terrains sont des successions très épaisses de calcaires et de marnes et le cœur de l’anticlinal est occupé par une énorme masse de sel. Ces roches, dans lesquelles on peut parfois trouver des fossiles de poissons, de plantes ou d’escargots se sont déposées, il y a 30 à 35 millions d’années, au fond des grands lacs qui couvraient ce territoire, sous un climat tropical.

    Les calcaires, roches dures forment des lignes de collines, les marnes, roches meubles,  des zones déprimées et souvent cultivées. Le domaine de la Thomassine se trouve sur le niveau des « Marnes de Viens ».

    Pourquoi de l’eau à la Thomassine ?

    Le site de la Thomassine et ses successions de niveaux perméables, calcaires, et imperméables, marneux, a favorisé la naissance de sources où s’écoulent les eaux souterraines, qui se sont chargées parfois sur leur parcours en calcaires, ou en fer, ou encore en hydrogène sulfuré à l’odeur d’œuf pourri.

    Autour de la Bastide, il existe 3 « mines d’eau », dispositif particulier de captage dans une Provence où l’eau est toujours cruciale, des fontaines et deux ponts-aqueducs  du 16ème et du 19ème  qui amenaient l’eau jusqu’à Manosque et menacent ruines aujourd’hui.

    À 50 mètres au nord de la ferme se trouve une grotte creusée dans une formation géologique particulière. Il s’agit d’une épaisse plaque de travertin, dépôt de calcaire (pétrifiant) encroutant qui témoigne de l’existence d’une ancienne source ayant coulé là, pendant au moins quelques siècles.

    — Pour venir à la maison de la biodiversité

    Depuis Manosque prendre la montée de la Mort d’Imbert (D5) puis le chemin de la Thomassine. Parking sur place.
    Calculer l’itinéraire [4]

    PLUS D'INFOS

    > Parking sur place

    DÉCOUVREZ-EN PLUS

    Préparez vos balades et randonnées avec
    www.cheminsdesparcs.fr [5]

    [5]

    CONTACTEZ-NOUS

    Accueil
    Maison du Parc
    60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
    > envoyer un mail [6]
    > 04 90 04 42 00

    Photo du bandeau : La bastide de la Maison de la Biodiversité © PNRL – Nathalie Teil

    — Vous aimerez aussi…

    Photo du bandeau : Maison de la biodiversité © PNRL – Stéphane Legal