Le site Natura 2000 “Massif du Petit Luberon” est une zone de protection spéciale (ZPS), c’est-à-dire une zone réglementaire définie par arrêté ministériel, qui vise la conservation des oiseaux sauvages. Par exemple, dans les vastes parois rocheuses, nichent de grands rapaces parmi les plus menacés d’Europe, l’Aigle de Bonelli et le Vautour percnoptère. 32 espèces d’oiseaux de valeur patrimoniale ont été listées dans le document d’objectifs, dont 22 d’intérêt communautaire, majoritairement liées aux milieux ouverts et rupestres. Ce zonage permet au Parc du Luberon de mener le programme Natura 2000 en s’appuyant sur une réglementation adaptée aux enjeux ornithologiques exceptionnels.

Massif calcaire du Petit Luberon (photo PNRL - Stéphane Legal)
Massif calcaire du Petit Luberon
© PNRL - Stéphane Legal

Dans le massif du Petit Luberon, une biodiversité riche et variée à préserver

Massif calcaire culminant à 720 m d’altitude, le Petit Luberon possède une grande richesse ornithologique liée à sa position géographique à mi-chemin entre mer et montagnes, et à la présence de milieux naturels variés (pelouses pastorales, garrigues, forêts, canyons et cirques rocheux).

L’enjeu majeur de la ZPS concerne la nidification de rapaces très menacés, l’Aigle de Bonelli (1 couple) et le Vautour percnoptère (4 à 8 couples selon les années), qui trouvent ici l’un de leurs derniers bastions français. Nos milieux ouverts méditerranéens, liés notamment au pastoralisme, hébergent des populations d’oiseaux d’autant plus fragiles et originales qu’elles dépendent du maintien de ces espaces. C’est particulièrement le cas d’espèces autrefois répandues, mais désormais très menacées : Pies grièches à tête rousse et méridionale, Traquet oreillard et Bruant ortolan.

Certaines espèces dépendent aussi de l’existence de la mosaïque paysagère du Luberon : elles utilisent les zones ouvertes pour s’alimenter mais nichent dans les zones forestières. C’est le cas de deux rapaces, la Bondrée apivore, espèce discrète qui se nourrit de guêpes, et le Circaète Jean-le-Blanc. Ce dernier est spécialisé dans la chasse des serpents, qu’il ne peut se procurer que dans les garrigues basses parsemées d’éboulis et de pelouses sèches.

La fermeture de ces milieux, du fait de la reprise de la forêt associée à la déprise pastorale, constitue une menace majeure pour ces populations d’oiseaux.

Mesures de protection des oiseaux sur le massif du Petit Luberon Natura 2000

Un classement en arrêté préfectoral de protection du biotope (APPB), pris en 1990 à l’initiative du Parc naturel régional du Luberon, encadre la fréquentation touristique : escalade, vol libre et chasse photographique y sont interdits. Du fait de la répartition locale des grands rapaces menacés, le périmètre de l’APPB inclut trois secteurs distincts : le Petit Luberon, les combes des monts de Vaucluse et le massif du Saint-Sépulcre. Ces secteurs sont inscrits dans la charte du Parc comme :

  • “zones de nature et de silence”
  • “secteurs de valeur biologique majeure”
  • “milieux naturels exceptionnels”

En 2003, sur proposition de l’État et avec l’approbation des élus locaux, une zone de protection spéciale (ZPS) y est délimitée (17 049 ha répartis sur 25 communes).
Depuis lors, les principales solutions mises en œuvre pour la conservation des 32 espèces d’oiseaux patrimoniales concernent le soutien aux filières d’élevage extensif (ovin, caprins). Ces activités permettent :

  • de restaurer les habitats naturels d’intérêt communautaire qu’utilisent ces oiseaux
  • un développement économique local reposant sur une production agricole de qualité

De nombreux contrats Natura 2000 sont conclus encore aujourd’hui avec des éleveurs pour maintenir l’ouverture des milieux, grâce au pâturage.
Des mesures plus spécifiques sont développées pour le maintien du Vautour percnoptère, considéré comme auxiliaire des bergers de par son rôle d’équarisseur naturel.

L'ESSENTIEL

> Directive européenne “Oiseaux” du 25/04/1979

> 32 espèces d’oiseaux de valeur patrimoniale listées dans le document d’objectifs, dont 22 d’intérêt communautaire.

PLUS D'INFOS

> Sites naturels remarquables

> Développement durable en PACA

> Programme Natura 2000

> Milieux naturels et biodiversité> Natura 2000

CONTACTEZ-NOUS

Service Espaces Naturels
Maison du Parc
60, place Jean Jaurès – 84400 Apt
> envoyer un mail
> 04 90 04 42 00

Photo du bandeau : Aigle de Bonelli  © PNRL – Max Gallardo

— Vous aimerez aussi…